Internet s’active : après Facebook, qui a lancé son nouvel outil pour lutter contre les Fake News le 6 avril, c’est au tour de Google. Dans le contexte actuel, l’information circule si vite qu’il est parfois difficile de la contourner. Prenons cet exemple : vous voyez une information en ligne et vous souhaitez la vérifier. Lorsque vous la cherchez sur Google, plusieurs articles apparaissent à ce sujet mais tous semblent venir de sites peu fiables. Faute de manque de sources, vous décidez de lire un de ces articles. C’est précisément là qu’interviendra le nouveau dispositif de Google : dans un communiqué sur une prochaine mise à jour, le géant du web explique que désormais, “un message vous indiquera s’il existe plusieurs sources d’une information“.

Les informations fiables que vous recherchez ne sont peut-être pas encore en ligne. Les premières informations publiées sur les toutes dernières actualités et les sujets du moment sont souvent susceptibles d’être moins fiables.

Pour vous aider, nous avons formé le système à détecter lorsque le sujet évolue rapidement et que diverses sources n’ont pas encore été prises en compte. Si plus d’informations provenant d’un large éventail de sources peuvent être disponibles, nous afficherons une notification qu’il est préférable de vérifier à nouveau plus tard.

L’outil n’indique donc non pas ce qui est vrai ou faux, mais il suggère de revenir plus tard pour trouver un éventail de sources plus convaincant. Pour l’instant, cette fonctionnalité est en phase de test, uniquement aux Etats-Unis. Il est très probable qu’elle s’étende à l’Europe prochainement.